Err

EURL E-CHOPPES
Georges DURET - Les matières enseignées -
Autre souvenir marquant : une découverte.
De même qu’il y a un monde visible, palpable, sensible, « le monde extérieur », il y a un monde invisible,impalpable, insensible, « le monde intérieur », lequel est fait de sensations, de plaisirs, de douleurs, de pensées, de souvenirs, d’images,etc… C’est tout un monde en perpétuel mouvement qui constitue la conscience psychologique. Nous n’y avions jamais pensé et ce fut une immense découverte. Chacun de ces faits de conscience a ses caractéristiques et ses répercussions les unes sur les autres, autrement dit ses lois, et c’est le domaine de la Psychologie.
M. DURET fulminait contre les philosophes contemporains, qui n’étudient que les réactions de la physiologie sur les faits de conscience.« C’est de la psycho-physiologie, disait-il, et non de la psychologie ». Or, lui, c’est de la psychologie à proprement parler qu’il entendait enseigner. Aussi suivait-il intégralement le très bon ouvrage de BAUDIN, traitant bien les trois facultés de l’intelligence, de la volonté et de la sensibilité avec leurs différentes fonctions.

Mais il en était tout autrement pour une matière qu’il considérait comme fondamentale : la Logique formelle. Etant alors considérée comme étant d’un autre âge, elle était complètement délaissée. Et pourtant, c’est elle qui nous renseigne si l’on est en présence ou non d’une véritable idée, d’un véritable jugement et d’un véritable raisonnement,mais également si cette véritable idée est vraie, si ce véritable jugement est vrai, et si ce véritable raisonnement est vrai également.Il n’y a pas d’autre moyen d’éviter les sophismes et de parvenir à la vérité. Le cours était alors dicté.

De même en était-il d’une autre matière, elle aussi peu en faveur, la Métaphysique. Elle aussi était entièrement dictée. La vérité exige que l’on aille jusqu’aux dernières justifications de ce que l’on étudie : la valeur de la connaissance d’abord - puis l’être en tant qu’être ou Ontologie - l’existence et la nature du monde extérieur ou Cosmologie rationnelle - l’existence, la nature et la destinée de l’âme ou Psychologie rationnelle, - l’existence, la nature de Dieu et les rapports de Dieu au monde ou Théodicée. De ce fait, rien n’était laissé dans l’ombre de ce qui est essentiel.

Pour ce qui est de la dernière discipline à proprement parler philosophique, la Morale, il suivait les manuels se contentant de dicter des mises au point sur des sujets d’actualité : le colonialisme, le national-socialisme…De cette façon, on avait l’impression, et c’était exact, d’être allé au fond des choses, d’avoir tout fondé sur la vérité.Du fait de sa précision et de sa concision, M. DURET gagnait du temps,ce qui lui permettait, non seulement de traiter tout le programme (les résultats au Baccalauréat en étaient la preuve), mais même d’aborder d’autres considérations.*