Err

EURL E-CHOPPES
Retrouvailles des anciens et anciennes
du BTS Tourisme
C’était la première réunion des élèves de la filière tourisme
aux Feuillants depuis 1992. Le samedi 4 avril 2009, les
200 anciens élèves du BTS Tourisme depuis la date d’instauration
de cette filière aux Feuillants avaient été conviés sur place. (Voir photo de groupe de la 1ère promotion en 1992).
Quarante élèves avaient fait le déplacement à
l’instigation d’une élève de 2ème année, Audrey
DUBOIS qui s’était chargée de l’organisation de
ces retrouvailles. (Photo au milieu du groupe). Ils
étaient venus des 4 coins de France et certains
même de l’étranger, par exemple Hélène DAUVERGNE
(à gauche sur la photo), venue de la ville
de Valencia en Espagne. Le cocktail servi dans l’après-
midi en compagnie de leurs anciens professeurs,
a été suivi de trois exposés sur le « Tourisme responsable ».

En voici la teneur, en résumé :
Le tourisme concernait déjà 900 millions de personnes
en 2007 et l’on s’attend à en avoir le double en 2020. Ceci
risque de poser des problèmes évidents : ainsi les devises
perçues ne vont pas forcément au final arriver aux pays
d’accueil, ce qui est paradoxal. Ce tourisme
porte également atteinte aux activités
traditionnelles du pays. C’est ainsi
que l’on va jusqu’à surexploiter l’eau
(par exemple l’Andalousie mobilise l’eau
pour la côte et ses touristes, au détriment
des villages de l’intérieur), l’on tasse les
sols, l’on augmente l’effet de serre, et
l’on crée des inégalités dans les pays
d’accueil. Quant aux déchets ainsi générés lors des séjours
de nombreux touristes, ils sont un problème, si l’infrastructure
n’est pas adéquate, ainsi le pied de l’Everest (qui fait
pourtant rêver) est devenu une immense déchetterie…

Le tourisme responsable, quant à lui, favorise la construction
sur place des infrastructures, au lieu de les amener
d’Europe. Il propose de vivre avec les gens du pays, et non
pas à l’écart dans des hôtels 4 étoiles magnifiques, qui ne
sont que de la poudre aux yeux. Le contact véritable avec
le pays et sa population peut ainsi s’opérer.
Ce type de tourisme est effectivement de plus en plus
souhaitable, à l’heure où le tourisme est la première entreprise
du monde. Même si l’on n’en est pas parfaitement
conscient, ceci est un fait dont il faut tenir compte.
Les anciens élèves heureux de se retrouver dans les murs
de leur ancien « bahut », ont pu revisiter les lieux. La visite
guidée avait bien sûr été organisée, et la rencontre s’est
terminée à la cafétéria par une soirée festive. Ceci a été
l’occasion pour ces anciens élèves des Feuillants, d’apprendre
qu’il existait déjà une association d’anciens de l’établissement
et qu’une messe était célébrée le Dimanche de
Laetare* et que leurs rubriques pouvaient entrer dans le
bulletin, que nous concoctons chaque année à l’attention
de tous les anciens.
* Cette année, la messe sera célébrée le dimanche 14 mars à 11h. 45.