Err

EURL E-CHOPPES
La vie du lycée :
et si l’on parlait de vie spirituelle ?
Depuis plusieurs années des initiatives intéressantes sont prises
par la Direction de notre établissement pour élargir la formation
des élèves à la réalité spirituelle.
Nous en proposons deux illustrations parmi d’autres :
En classe de seconde, lors de leur entrée au Lycée, tous les élèves
doivent s’inscrire au cours de l’année à un module d’enseignement
de « découverte des religions » sur une durée de six à
sept semaines à raison de deux heures par semaine.
Cet enseignement est proposé à des petits groupes d’une
quinzaine d’élèves par une équipe de bénévoles animée par
Carole Benoist, responsable de la Pastorale du Lycée.
A l’heure de la mondialisation, il s’agit de mettre l’accent sur
l’importance du fait religieux dans la société contemporaine. En
effet, la société française très laïcisée (parfois même très hostile)
que connaissent les élèves, n’est pas à l’image de la plupart des
autres sociétés (des plus tolérantes aux plus intolérantes).
Les élèves découvrent ainsi dans une présentation en entonnoir
les religions disparues, les religions orales (animisme…), les
grandes religions asiatiques (hindouisme, bouddhisme…), puis
les religions monothéistes (Judaïsme, Christianisme, Islam).
Le parcours comporte des visites (au Temple protestant, à la
Synagogue, à Notre Dame la Grande ou à la Cathédrale), et se clôture
toujours par une rencontre avec un témoin de la Foi
Catholique : prêtre, religieux, moniale. Certains groupes ont eu le
privilège de recevoir le témoignage de notre évêque auxiliaire
Mgr Pascal WINTZER.
En classe de première, une journée de temps fort pour tous a
été inaugurée l’an dernier.
Le thème choisi était « l’engagement. »
Après l’accueil de Mgr WINTZER, le père Patrice GOURRIER a
donné son témoignage (éditeur d’abord, puis prêtre et animateur
d’une émission de radio sur RMC), aux 160 élèves réunis dans
l’amphithéâtre Venance Fortunat de la Maison Diocésaine.
De nombreuses questions, très diverses, lui ont été posées sur
ses choix et ses engagements. Il a su y répondre toujours avec
franchise et conviction, en insistant sur l’importance de la prière.
Son intervention a beaucoup marqué les jeunes et leurs accompagnateurs.
Après le déjeuner, les élèves ont pu rencontrer en petits ateliers,
des personnes engagées par leur choix de vie au service des
autres, dans toutes sortes de domaines (engagement politique,
religieux, sportif, professionnel, caritatif, associatif, familial…).
Chacun a pu dire, pourquoi il avait choisi de s’engager.
Un bilan de tous les ateliers a réuni tout le monde dans le
grand amphi. Et la journée s’est terminée par des chants accompagnés
à la guitare.
Pour cette manifestation, c’est une quarantaine de bénévoles
et de témoins qui se sont mobilisés, et …… engagés !
Si vous pensez pouvoir les aider …… n’hésitez pas à contacter
Carole Benoist, car un nouveau projet de temps fort est à l’étude
pour cette année.

Mesdames Hélène DESERT
et Geneviève DROUINEAU



NDLR : Voilà une proposition intéressante faite à l’Amicale des Anciens des
Feuillants qui sera l’objet de notre réflexion le 14 mars, à la prochaine AG.